Catégories
Littérature Musique Podcast

Poésie française (9) : Que n’ai-je

Je pourrais bien brûler les preuves
Trier les pages de mon passé
Prendre un bassin ou même un fleuve
Pour abonder le peu que j’ai

Je pourrais bien brûler les preuves
Trier les pages de mon passé
Prendre un bassin ou même un fleuve
Pour abonder le peu que j’ai

Je pourrais bien brouiller les pistes
Changer cent mille fois de visage
Rayer mon nom de toutes les listes
Et m’effacer do paysage

Où vais-je? A présent que n’ai-je?
Ma mémoire s’enivre
Tu cherches tellement à me suivre
A travers le vent

Je pourrais bien changer de sigle
Et chaque nuit dans les abbesses
Me rendre floue ou invisible
Être inconnue à cette adresse

Je pourrais même ma compromettre
À ne me souvenir de rien
Et ne plus jamais reconnaître
Ta voix que je connais si bien

Où vais-je? A présent que n’ai-je?
Ma mémoire s’enivre
Tu cherches tellement à me suivre
A travers le vent

Paroles Keren Ann Zeidel

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.