Catégories
Podcast

Your pale blue eyes

Kill Your Sons (Tuez vos fils) est écrite alors que Lewis Alan a 22 ans. Cette chanson est une référence aux traitements par électrochocs que lui ont fait subir ses parents alors qu’il avait 17 ans. De cette période il gardera toujours une noirceur profonde qui émaillera la quasi-intégralité de ses textes.

Il est né le 9 mars 1942, premier enfant du couple formé par Sydney George Rabinowitz, terne comptable qui a changé son nom en Reed avant d’épouser Toby Futterman. Toby se révèlera être la plus forte personnalité du couple. Lorsque Lewis Alan que tout le monde appelle déjà Lou reçoit ses premières leçons de piano il n’a que 5 ans. Au même âge sa petite sœur Merill vient au monde. Toby a du mal à supporter cet enfant souvent très créatif et tout le temps agité.

Lou Reed à 17 ans

Rebelle déjà vers 12, ans et en dépit de ses facilités pour le piano il le délaisse pour la guitare. Comme ça fait des histoires dans la famille il n’est plus question de leçons de musique. Passionné de Rock’n’Roll, de Modern et Free Jazz, Lou apprend la guitare en reproduisant les titres de sa collection. Il se débrouille plutôt bien et parvient à former son premier groupe à 16 ans, « The Schades » dont le nom sera changé en « The Jades » avant la sortie de son seul 45 tour très doo-wop (gospel vitaminé au rock avec plusieurs chanteurs). Ses parents trouvent sa créativité excessive et lui font rencontrer les psychiatres de l’époque qui le gavent de calmants et finissent par lui administrer des séances d’électrochocs.

Consommateur assidu de d’alcool, de médicaments et de drogues dès ses 17 ans il poursuit cependant ses études à l’université de Syracuse NY (celle de Joe Biden également à la même époque). Là il rencontre Shelley Albin avec laquelle il entretiendra une liaison de 2 ans bien que sa belle fut mariée. C’est pour elle qu’il écrira quelque temps plus tard « Pale Blue Eyes ». En vrai Gentleman, il écrit un texte très personnel, mais change la couleur des yeux de la dame de ses pensées pour qu’elle ne soit pas reconnue. Shelley avait les yeux noisette. Pour moi un des plus beaux morceaux du groupe.

Habilité à embaucher des musiciens dans son premier travail aux studios Pickwick il engage le bassiste John Cale avec qui plus tard il fondera le Velvet Underground. Ils ont pour tâche la réalisation des compilations des succès de l’époque en version bon marché en les réinterprétant. Sur la compilation « Soundsville » on peut entendre 2 titres de Lou Reed et John Cale. Le titre « You drive me insane » est attribué aux Beachnuts alors que « Cycle Annie » est noté comme étant un titre des Roughnecks. On ne pouvait avoir 2 fois le même groupe sur une compilation.

Musiciens de talent Lou Reed et John Cale sont rejoints par Sterling Morrisson un guitariste et ami d’université de Lou. Ils deviennent The Warlocks et chantent dans les rues de New York avec la chanteuse Daryl. En 1965 ils deviennent The Velvet Underground et lors d’un de leurs premiers concerts au Café Bizarre le son du Velvet arrive aux oreilles d’Andy Warhol. ce dernier connu comme dessinateur publicitaire et peintre souhaite se diversifier. Il propose d’être le manager-producteur du Velvet Underground. A partir de ce point tout change. Ils répètent à La Factory, l’atelier d’Andy Warhol, un des lieux les plus fréquentés par le milieu culturel branché new-yorkais.

Etant le financier du groupe Andy Warhol impose la chanteuse allemande Nico au groupe. Sur l’album « Velvet Underground & Nico » elle interprête 3 chansons. La pochette est composée par Andy. On y voit une banane autocollante qui une fois soulevée montre un fruit rose. L’album sort en mars 1967 et malgré des titres incroyables qui sont aujourd’hui des références comme Sunday Morning, Heroin ou I’m waiting for the man, il choque plutôt qu’autre chose et n’obtient aucun succès. Avec le recul on sait maintenant que Velvet Underground & Nico est un des albums de rock les plus influents jamais enregistés.

Ils sortent un 2ème album cette même année en décembre White Light / White Heat. Est-ce les excès d’alcool, de drogues mais Lou Reed et John Cale ne s’entendent plus. John Cale quitte le groupe et sera remplacé par Doug Yule. Ce dernier participera aux 2 albums suivants : Velvet Underground (1969) et Loaded (1970). Lou Reed quite le Velvet avant même la sortie de Loaded.

Epuisé, Lou Reed se repose chez ses parents jusqu’en 1971. Aidé par Richard et Lisa Robinson il sort un ablum solo Lou Reed qui passe quasiment inaperçu. C’est David Bowie qui le relance. Ils partent tous les 2 à Berlin et de ce séjour nait Transformer en 1972. Cet album propulse Lou Reed au rang de star mondiale. L’année suivante Lou Reed sort Berlin un album concept sur la déchéance d’un couple de junkies qui déroute ses nouveaux fans. Tout au long de sa carrière solo, Lou Reed expérimente toutes les pistes qui d’offrent à lui. Ses opus connaissent des succès divers. Rock’n’Roll Animal (1974), New York (1989) et Magic and Loss (1992) sont selon moi les meilleurs, du moins les plus accessibles.

Lou Reed en 1977

Reed et son ancien complice John Cale se réconcilient lors des obsèques d’Andy Warhol en 1990. Cette réconciliation a permis quelques concerts en 1990 et 1993 du groupe. Lou et John chantent et composent à nouveau ensemble. En avril 2013 Lou Reed doit interrompre une série de concerts. Une cirrhose du foie est diagnostiquée sans trop de surprise compte tenu de ses pratiques alcooliques. Une greffe est réalisée mais des complications font que Lou Reed s’éteint le 27 Octobre 2013.

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.