Catégories
Ailleurs Tendances Turquie

Istanbul, Izmir et Renault 12

Cette semaine je voyage en Turquie. Toujours en visite auprès des imprimeurs de paquets de cigarettes. L’ajout d’images de plus en plus gores comme avertissement et de contraintes d’impression de plus en plus complexes fait mes affaires. J’ai aussi eu des rendez-vous avec des producteurs de films plastiques… souvent destinés à l’emballage de cigarettes. Thank you for smoking !

C’est intéressant la Turquie, voilà un pays dont on dit le plus grand mal, enfin surtout de son président Erdogan et il est toujours intéressant de se faire une opinion sur place. En interrogeant mes contacts, il n’y a personne qui a voté pour lui… Est-ce comme en France pour le vote Front National un vote honteux ? Mon agent local m’explique que le plus dangereux est la modification de la constitution qui doit s’appliquer en 2019. Elle permettra la concentration de tous les pouvoirs sur le président. Il pense que c’est déjà très périlleux avec Erdogan mais redoute le pire avec le suivant… Pour l’instant l’économie est en baisse mais on annonce des taux de croissance supérieurs à 3% dans les statistiques officielles. Faut-il croire les statistiques, vaste question. Mes clients ne se plaignent pas pour le moment mais s’attendent à une phase de récession.

Une certaine morosité s’installe dans le pays. Des lois sont prises sous formes de taxes pour décourager les comportements qui ne sont pas compatibles avec le coran. Par exemple, il n’est pas interdit de boire de l’alcool mais les taxes sur les vins et bières ont augmenté de 100%, pour l’importation d’alcool c’est +400%. Wikipedia est bloqué sur Internet…. Mon agent m’a dit que 2 de ses amis entrepreneurs de confession juive ont préféré vendre leurs affaires et émigrer au Canada sous la pression exercée sur cette communauté. A Istanbul il y a bien plus de femmes voilées qu’il y a 1 ou 2 ans. Je ne tiens pas de statistiques mais c’est une impression nette, en revanche le voile est moins fréquent à Izmir. Mes contacts m’ont aussi indiqué que la politique d’Erdogan consiste à donner de l’argent aux plus pauvres qui constituent son électorat. A moyen terme ça conduit à de l’inflation et l’argent donné est sans effet donc ces derniers vont demander toujours plus et il y a risque de cercle vicieux. Il y a 3 ou 4 ans pour 1 euro on avait environ 2,50 lires turques, aujourd’hui on est à 4,10 lires pour 1 euro. Bon pour l’export…. Très mauvais pour les importations.

En résumé les gens me disent que ce n’est pas (encore ?) une dictature mais que le contrôle du pouvoir s’accentue sur l’ensemble de la société. La nuance me semble faible pour tout dire. Sommes-nous en train d’assister à une dictature rampante ? Quoi qu’il en soit les personnes rencontrées sont ouvertes, souriantes. L’accueil turc est toujours aussi cordial.

Pendant que la presse européenne se déchaine sur Erdogan, la France et l’Italie ont créé une société avec des partenaires turcs pour développer des missiles longue portée qui viendront renforcer l’arsenal militaire de la Turquie. Le but étant de dépasser les 2000 Km de portée…. Et là, l’ennemi historique grec n’aura qu’à bien se tenir.

Pour voyager j’ai pris Turkish Airlines. Il parait que Turkish Airlines est la compagnie aérienne qui propose le plus de destinations au monde. Ils ont une vidéo de présentation des consignes de sécurité qui est plutôt drôle avec un type qui fait un peu de magie. C’est bien joué car personne ne prête plus attention aux consignes de sécurité et là, ils attirent l’œil. En cliquant ici on peut les voir. En période de tourisme, l’avion était plein au tiers seulement. Et encore parmi les passagers il y avait de nombreux chinois et indiens qui ne devaient être qu’en transit. Encore un effet Erdogan amplifié par quelques attentats terroristes fin 2016 qui ont quasiment tué le tourisme en 2017 et certainement pour 2018/2019. Il parait que la baisse des revenus du tourisme est supérieure à 50 milliards de lires turques (environ 12 milliards d’euros)… Ce qui n’est pas rien. Les hôtels sont remplis à moins de 50%.

Autrement il y a des coins plutôt sympathiques et on peut voir circuler pas mal de Renault 12 en Turquie. C’est la première voiture que Renault a produit sur place en installant une usine qui a reçu les lignes de fabrication lorsque le modèle a été stoppé en Europe au début des années 80 je pense. Vu l’ancienneté de la conception (fin années 60/début des années 70 ?) et l’état des routes on peut dire que c’est une bonne voiture !

En raison de l’influence française entre les 2 guerres mondiales, il y a plein de mots turcs d’origine française tels que kuaför, radiatör, trottoir, salamanjer, amabalaj, jandarme…. J’aurais dû noter Amusant non ?

Pour finir des nénuphars pris en photo dans une fontaine d’hôtel.

 

 

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.