Catégories
Ailleurs Inde Photographies

Sur la route d’Ahmedabad

Aujourd’hui est certainement le jour le plus compliqué. Nous avons quitté l’hôtel à Indore pour nous rendre à Pithampur à environ 30 Km chez le seul et unique client de la journée. Après ce client nous avons 600 Km à parcourir pour atteindre Ahmedabad. 600 Km en Inde c’est bien plus long que partout ailleurs où j’ai pu effectuer de telles distances. Même l’Allemagne avec ses « Stau » légendaires reste une partie de plaisir comparativement.

Je t’écris de la voiture mais j’ai attendu qu’il fasse nuit. Avant je goûtais les paysages. On a traversé des villages dans le Madhyar Pradesh qui portaient des noms aussi exotiques que Benhwar, Pendwar… Impossible de me rappeler de tous. Si nous n’avions pas tant de route à faire avant notre destination finale, j’aurais demandé 20 fois au chauffeur de s’arrêter pour faire des photos. J’ai les images dans mon cœur… C’est bien aussi de ne pas tout matérialiser.

La campagne était belle, pas comme en Suisse, n’exagérons rien mais belle. Les femmes du Madhyar Pradesh sont d’une beauté à couper le souffle. Notamment lorsqu’elles sont en sari orange et rouge avec un bijou dans le nez. Si j’étais une agence de mannequins, je viendrais « faire mes courses » dans le coin. Leur piercing est en forme de fleur, environ 1cm de diamètre et est relié avec une chaînette à l’oreille. Elles portent des tresses assez longues. Je n’ai pas osé faire de photo…

Hier soir dîner avec Lalit, qui a encore essayé de me donner quelques éclairages sur la mythologie indienne. Sans rentrer dans les détails qui tourneraient à l’approximation la plus totale, j’en retiens que ce qui est important n’est pas l’histoire, encore moins comment elle est racontée mais le message. Si tu penses à l’ensemble des livres sacrés et à toutes les mythologies j’imagine que c’est ainsi qu’il faut les lire / considérer. Ça va peut-être te paraitre évident, mais pour moi c’est une révélation. Lalit fait partie des personnes que j’apprécie dans l’ensemble. Bien que nous soyons de cultures et d’horizons très différents, on se comprend. C’est étonnant parfois de ne pas pouvoir s’entendre avec son voisin et de rencontrer une personne qui a grandi à 8000 Km dans un environnement totalement différent. Cela dit il est particulièrement ouvert aux autres. Il a travaillé et vécu 1 an au Japon chez Yokohama (pneumatiques pour VL et PL – J’allais écrire PKW et LKW, je me germanise !) et il a pas mal voyagé.

Il m’a fait voir ses photos de vacances dans l’Himalaya. Pour tout dire j’ai été déçu dans l’ensemble. Des déserts et des pierres qui sont un peu lassants. Il y avait quelques temples haut-perchés ainsi qu’un lac salé qui valaient le coup d’œil. Une route à 6000 mètres d’altitude assez impressionnante. Cela dit est-ce que ça vaut le voyage ?

Il est marié et a une fille de 13 ans. J’ai donc abordé la question des mariages avec lui. Dans plus de 80% des cas (du moins dans sa caste : il est Brahman donc haute caste) les mariages sont arrangés en Inde. Les parents du garçon rencontrent les parents de la fille et discutent le tout y compris la dot et ensuite les « promis » se rencontrent. Dans son cas il a rencontré son épouse dans sa société (Firestone, toujours les pneus, toujours une entreprise japonaise). Il a demandé à ses parents, elle a demandé aux siens. Pour le coup ça a marché… mais ça aurait pu ne pas. Dans les moins de 20% des cas les filles sont généralement reniées et les garçons déshérités… Encore au XXIème siècle. Les mariages hors castes entraînement même des meurtres dans les cas extrêmes. Un monde à part.

On a parlé de l’histoire de l’Inde. Dans toute l’histoire l’Inde a été envahie de très nombreuses fois et dominée par les Moghols, les musulmans venus de Perse, diverses autres origines (j’ai oublié…) et bien entendu les anglais. En revanche l’Inde n’a jamais eu de velléités sur d’autres territoires. Un peuple pacifique en somme. Je me rends compte de mon inculture et surtout de « l’euro-centrisme » (ça ne doit pas exister comme mot mais c’est ce que je trouve de mieux à l’instant) du peu de culture historique que je peux posséder.

Que dire d’autre ? L’homme blanc a quand même dominé les esprits ici. Même en dehors de contextes commerciaux (hôtels, magasins…) lorsque tu es blanc les gens s’écartent, t’ouvrent la porte, te proposent de porter ton cartable… C’est fou les anglais ont rendu l’Inde aux indiens en 1948 (donc il y a presque 70 ans – soit pas loin de 3 générations plus tôt) et ce type de comportement à l’air imprimé dans les gênes.

Par moments je déteste ce pays et ce que j’en vois par moments il me fascine. C’est tout le mystère de l’Inde. Malgré 10 voyages environ, je suis loin d’en saisir le dixième.

Je vais te laisser les conditions de circulation ne permettent que peu de tenir un ordinateur sur ses genoux.

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.