Catégories
Ailleurs Photographies Ukraine

Petit passage à Kiev

Arrivée à Kiev capitale de l’Ukraine par temps de pluie mêlée de neige. L’aéroport est plutôt petit pour une capitale d’un si grand pays (bien que diminué récemment de 20% par la « perte » de la Crimée).

Une horde de taxis non-officiels accoste les clients potentiels devant les taxis officiels qui ne manifestent pas le moindre agacement. Y-a-t-il suffisamment de travail pour que les 2 cohabitent ou les officiels sont-ils plus ou moins « fonctionnarisés » qu’ils s’en désintéressent ? C’est amusant les taxis, dans chaque pays l’approche est différente. Un jour je me lancerai peut-être dans une étude comparée.

Après 30 à 40 minutes de faible trafic pour une capitale à 19 heures on atteint le centre. Encore un Hyatt puisque encore une conférence qui doit réunir un grand nombre de décideurs. Ce coup-ci mon intervention aura lieu puisque fort de l’expérience indienne où des documents n’avaient pas été remplis, là j’ai tout contrôlé. Ce sera demain à 14 heures 45 précisément si toutefois les précédents ne débordent pas, ce qui semble largement improbable.

Petite promenade. Eglise Sainte Sophie, magnifique de nuit. A 400m de là l’église Saint Michel encore plus belle. Le long d’un mur les photos de tous les soldats et civils tués lors de la guerre avec la Russie, impressionnant.

Il fait froid je rentre. Tu ne m’en voudras pas.

Aujourd’hui la conférence commence à 10 heures, ils sont relax dans la rotogravure ! J’ai un peu de temps pour revoir de jour ce que j’ai vu de nuit. Etrangement à 8 heures 30 les rues sont très peu fréquentées.

Au petit déjeuner il y avait des militaires américains à l’hôtel. Ils étaient en treillis mais ne portaient pas de galon ni de nom sur leur uniforme. Vu l’hôtel ce sont vraisemblablement des officiers de haut rang. Je serais curieux de connaitre les missions d’officiers supérieurs américains (plus ou moins « incognitos ») dans un pays limitrophe et en guerre avec la Russie. Font-ils des conférences comme je m’apprête à en faire à mes imprimeurs ? Sur quels sujet, renseignement ? Guerre de rue ? Guerre psychologique ?
Le front est loin mais quel est le niveau de danger à Kiev ? Les officiers américains ont-ils un rôle de pacificateurs ou d’amplificateurs ? Encore un parfum d’hydrocarbures… Décidément si on cherche du pétrole ou du gaz, il suffit de trouver des américains, le but n’est pas loin !

Il faut que je répète ma présentation. Ne pas oublier l’objectif : il faut vendre. Pour vendre il faut faire rêver et faire rêver avec des rouleaux revêtus nécessite un maximum de préparation ! Comme disait Richard Nixon (on a les références qu’on peut…) « Il faut toujours être prêt à négocier, mais ne jamais négocier sans être prêt ». Donc je me prépare.

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.