Catégories
Littérature Musique Photographies Podcast

Tu ne me dois rien

Je ne sais pas pourquoi, mais je n’accroche pas à la lecture des livres de Philippe Djian. Pourtant ses succès littéraires sont nombreux depuis « 37.2° le matin » servi au cinéma par une interprétation magistrale de Béatrice Dalle. Il se dit influencé par des auteurs majeurs dans mon panthéon personnel de la littérature : Hemingway, Cendrars, Brautigan, Salinger… Rien à faire je n’accroche pas.

Je ne sais pas pourquoi, mais je n’accroche pas à la lecture des livres de Philippe Djian. Pourtant ses succès littéraires sont nombreux depuis « 37.2° le matin » servi au cinéma par une interprétation magistrale de Béatrice Dalle. Il se dit influencé par des auteurs majeurs dans mon panthéon personnel de la littérature : Hemingway, Cendrars, Brautigan, Salinger… Rien à faire je n’accroche pas.

En revanche lorsqu’il est parolier il montre un talent exceptionnel. Georges Brassens disait « la chanson c’est la science du résumé ». En ce domaine Djian montre une maîtrise totale dans la création d’atmosphères en quelques mots. Depuis 1989, il collabore régulièrement avec Stephan Eicher pour la partie francophone de son répertoire, avec des succès respectables « Déjeuner en paix », « Pas d’ami comme toi », « Cendrillon après minuit », « des hauts, des bas », « Louanges »…. Jugez par vous-même.

Je ne t’entends pas très bien
il y a si longtemps

d’où m’appelles tu? D’où vient
ce besoin si pressant
de m’écouter soudain?
Les poules auraient-elles des dents?

Ma voix t’a-t-elle manqué
après bientôt un an?
Ce serait une belle journée
et il n’y en a pas tant
je sais me contenter
de petites choses à présent

On enterre ce qui meurt
on garde les bons moments
j’ai eu quelquefois peur
que tu m’oublies vraiment
tu as sur mon humeur
encore des effets gênant

Mais tu ne me dois rien
j’ai eu un mal de chien
à me faire à cette idée
à l’accepter enfin
est-ce qu’au moins tu m’en s’rais gré?
Chacun poursuit son chemin
avec ce qu’on lui a donné
mais toi tu ne me dois rien

Tu ne m’as pas dérangé
je vis seul pour l’instant
mais je ne suis pas pressé
tu sais, je prend mon temps
tout est si compliqué
tout me parait si différent

On ne refait pas sa vie
on continue seulement
on dort moins bien la nuit
on écoute patiemment
de la maison les bruits
du dehors l’effondrement

Je vais bien cela dit
appelle moi plus souvent
si tu en a envie
si tu as un moment
mais il n’y a rien d’écrit
et rien ne t’y oblige vraiment

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

2 réponses sur « Tu ne me dois rien »

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.