Catégories
Ailleurs Chine

Le pays des pandas

Que faire un samedi après-midi à Changzhou ? A Liyang au milieu d’une forêt de bambous se trouve une réserve naturelle pour les pandas. Elle est inaccessible pour les touristes mais il y a un parc à thèmes dont l’un est celui du panda. Il faut compter 1 bonne heure depuis le centre-ville. Changzhou est une « petite » ville (pour la Chine) de presque 4 millions d’habitants mais l’agglomération est très étendue et il faut un peu rouler pour trouver de la verdure.

Un parking gigantesque d’au moins 10’000 places attend les touristes au pied de la colline « South Hill Bamboo Sea ». Un village traditionnel reconstitué (j’ai déjà évoqué ce sujet lors d’un précédent passage en Chine) avec des restaurants et des commerces de spécialités locales.

Une fois village visité, il faut traverser une forêt de bambous qui monte le long d’une colline. On peut prendre un petit train, des minibus VIP ou un funiculaire. Confiant je l’ai fait à pieds en suivant un chemin aménagé sur la colline. Bon, il faisait un bon 36°C humide et, bien qu’en plutôt bonne condition physique, j’ai trouvé l’ascension assez pénible. C’est impressionnant l’épaisseur d’une forêt de bambous.

Le chemin passe par le temple de la sérénité dédié à Nanshua. C’est un ermite local qui aurait vécu en ascète plus de 150 ans. Et les gens laissent des ex-voto sur des petites planches en bois avec leurs vœux. On trouve aussi une passerelle avec un toit où sont également accrochés des vœux au plafond. Ceux-ci sont accompagnés d’une sphère en verre et quand un souffle de vent les agite le son est particulièrement agréable

Enfin on parvient au domaine des pandas. En fait il n’y en a que 2… Ils disposent chacun d’une zone abritée de 200m² environ et d’une zone extérieure d’au moins le double de surface. En revanche ils ont peu d’activités à disposition : dehors des bambous et dedans une sorte d’espalier, un pneu et une mare. Ces 2 pauvres pandas sont séparés et étaient avachis inertes sur leur montage en bois. La température dans la zone intérieure aux parois de verre devait dépasser les 40°C. Je suis un peu partagé sur les zoos : ça reste la prison à vie pour les animaux. Ici il y a des panneaux montrant la naissance qu’ils ont eus en captivité, ce qui reste assez rare parait-il.
Je suis un peu déçu, dois-je dire

A bientôt.

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

2 réponses sur « Le pays des pandas »

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.