Catégories
Ailleurs Indonésie

Indonésie jours 3 et 4 : Cartes de visites de la main droite surtout !

Dans un précédent billet, publié à l’occasion de mon passage en Chine j’évoquais la manière des chinois de donner à 2 mains leur carte de visite. En Indonésie c’est également très important de donner convenablement sa carte de visite. Le visiteur doit donner sa carte en premier et de la main droite. Si on la donne de la main gauche on signifie à son interlocuteur qu’on le méprise ! Lorsque mon agent m’a expliqué ce point particulier, je me suis dit que s’il m’en parlait, c’est que j’avais dû commettre un ou plusieurs impairs. Ensuite si le client donne sa carte des 2 mains (à la chinoise donc) il faut absolument la prendre des 2 mains aussi. Sinon on lui dit en substance « 1 seule de mes mains vaut les 2 tiennes donc tu es inférieur à moi ». On n’a pas tout ce protocole en occident. Finalement on est jaugé d’entrée de jeu par les orientaux et on ne s’en rend pas compte, ils sont malins !

Au cours de ces derniers jours on n’a pas arrêté de voir des clients. Je suis enthousiaste quant à mon choix de changer d’agent : il a d’excellentes connaissances techniques dans notre domaine, les clients l’écoutent et ce qui ne gâche rien il connaît et est connu par les contacts de haut niveau. Par haut niveau j’entends les personnes qui sauront trouver le budget nécessaire! Il parle aussi bien avec des ouvriers que des directeurs de production et simplement en observant (puisque même si j’écoute attentivement mes connaissances en Bahasa sont très limitées) je me rends compte de ses facultés de contact. On verra ce qui poussera de cette première semence.

Très rapidement en Indonésie on apprend un mot : Dilarang. Dilarang signifie interdiction. Le pays est un pays d’interdictions permanentes et ils précisent tout ce qui est interdit avec des panneaux ou des pictogrammes. « Dilarang Merokok » c’est interdiction de fumer. « Dilarang Duduk » c’est interdiction de se baigner. « Dilarang Parcasi » c’est interdiction de se garer. Et chaque interdiction est répétée plusieurs fois. Il y a des pictogrammes amusants comme celui-ci que l’on ne voit pas souvent et qui se passe de commentaires !

Les indonésiens ne font pas qu’interdire, ils obligent aussi. Dans les entreprises, tous les employés du vice-président aux ouvriers portent le même uniforme. Je précise le vice-président car ayant rencontré des présidents également, ils étaient les seuls habillés en civil. Le côté étonnant c’est qu’à la place du bleu ou vert traditionnel en Europe, ils ont des couleurs vives. Dans 2 entreprises j’ai même eu des personnes avec des uniformes Batik (imprimé bariolé traditionnel). Je n’ai pas pensé à demander une photo souvenir à la première qui avait les couleurs les plus flamboyantes. Dessous un directeur achats, un directeur technique et son adjoint. Celui qui n’a pas l’uniforme est mon agent !

Autrement on voit qu’on est sous les tropiques avec ce genre de panneaux qui nous invite à éviter la déshydratation en contrôlant la couleur de son urine !

Ces dernières considérations un peu caca, pipi… me font penser qu’il est plus que temps de me coucher !

Par baichette

Passionné de voyages, photos avec un téléphone et de vente.

Laisser un commentaire, c’est sympa et motivant Annuler la réponse.